Renforcer l’application de la garantie de rattrapage à l’issue du congé maternité

 

Amplifier la neutralisation de la maternité pour l’évolution de la rémunération

En 2006, la Loi  relative à l’égalité salariale entre les femmes et les hommes a institué une garantie de rattrapage salarial à l’issue d’un congé maternité

En 2014, le Centre d’études de l’emploi et du travail relève un écart de salaire  de 24,9 % (15,9 % dans le public) entre les mères de 3 enfants ou plus par rapport aux femmes sans enfant (Family Pay Gap).

L’écart entre les mères de 3 enfants et les hommes est forcément encore plus élevé.

En 2018, les objectifs ne sont toujours pas atteints … BPW France propose de renforcer l’application de la garantie de rattrapage à l’issue du congé maternité  en lui donnant un caractère obligatoire (indépendant de la négociation collective) dans les entreprises de plus de 300 salariés.

Retrouvez les deux propositions de BPW FRANCE pour l’égalité salariale, sous forme d’une fiche : propositions égalité salariale 

Retrouvez la proposition finale de BPW France : proposition finale 

Retrouvez le rapport du Centre d’étude de l’emploi sur l’impact salarial de la maternité ici : Centre d’étude de l’emploi.pdf

Retrouvez également Extrait de la circulaire du 19 avril 2007 relative à l’égalité salariale : Extrait de la circulaire relative à l’égalité salariale entre les femmes et les hommes – Congé maternité – Garantie d’évolution salariale.docx

Retrouvez la fiche pratique du Ministère du Travail sur le congé maternité : Fiche pratique Ministère du travail – Congé maternité – En quoi consiste la garantie d’évolution salariale.docx

Les Femmes & la RETRAITE COR

« Les femmes et la retraite », Colloque annuel du COR (Paris)

Malgré une participation accrue des femmes au marché du travail et une réduction des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, les pensions féminines restent sensiblement inférieures aux pensions masculines, en France comme dans la plupart des pays développés.

Ces écarts de pension sont le reflet des différences de carrières entre les femmes et les hommes, mais également des règles de calcul des droits à pension des systèmes de retraite. Ainsi, les systèmes de retraite, et notamment le système de retraite français, comportent des dispositifs correcteurs des écarts de revenus, pendant la vie active et à la retraite.

Après un panorama général des inégalités entre les femmes et les hommes à retraite, le colloque, auquel Agnès Bricard a participé en tant que présidente de l’ONG BPW France, s’est intéressé aux carrières, rémunérations et rôles sociaux qui sont autant de facteurs explicatifs des inégalités entre les femmes et les hommes avant le passage à la retraite. Dans un second temps, seront présentés différents dispositifs de solidarité du système de retraite français, susceptibles de corriger les inégalités de pensions entre les femmes et les hommes.

La table ronde conclusive sera l’occasion de s’interroger sur la place des femmes dans le système de retraite : un système de retraite doit-il accorder des droits spécifiques aux femmes ? Et si oui, sous quelle forme ? Cette table ronde apportera un éclairage sur la situation des femmes au regard de la retraite en France, aujourd’hui et demain, mais également à l’étranger.

FEMMES ET RETRAITE : ETAT DES LIEUX, ENJEUX, PERSPECTIVES

« Femmes et retraites : états des lieux, enjeux et perspectives » : le rendez-vous de l’égalité organisé mardi 15 janvier par le Laboratoire de l’Égalité, en partenariat avec la Caisse des Dépôts, donnera le coup d’envoi des débats sur ce qui s’annonce comme le sujet social incontournable de cette année 2019 : la réforme du système de retraites.

À l’heure où la demande de justice sociale se fait entendre partout en France, quelle place prendra, sur l’agenda de cette réforme d’ampleur, l’exigence d’égalité entre les femmes et les hommes ?

Les femmes retraitées perçoivent aujourd’hui, malgré l’existence de mécanismes compensatoires, une pension inférieure de 42 % à celle des hommes, 29 % en tenant compte des pensions de réversion. Près de la moitié des femmes retraitées touchent un minimum de pension inférieur au seuil de pauvreté.

Comment la vie avant la retraite conduit-elle à ces inégalités de pensions entre les femmes et les hommes ? Depuis le milieu des années 1990, les écarts de salaire entre les femmes et les hommes se sont stabilisés sans se résorber.

Comment le système de retraites y répond-il, insuffisamment, aujourd’hui ? Aujourd’hui, le coeur du système de retraite actuel ne fait pas que refléter les inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes dans les inégalités de pension. Il tend à les amplifier. Et les droits familiaux, les droits conjugaux et les minima de pension et vieillesse qui jouent un rôle important pour compenser les inégalités entre les femmes et les hommes pourraient être plus justes et mieux dirigés vers les femmes.

Comment faire en sorte que le passage à un régime de retraites « universel », par points, débouche sur un modèle plus égalitaire entre les femmes et les hommes ? Nous attendons que la 2 réforme soit ambitieuse et qu’elle ne poursuive pas un objectif de réduction des dépenses mais une exigence d’équité, conformément aux engagements publics pris en 2018.

Ces questionnements, le Laboratoire de l’Égalité entend les porter dans le débat public – à travers le mot-clé #VigilanceFemmesEtRetraite – et y apporter des réponses au fil des prochains mois. Ils seront au coeur de ce « rendez-vous de l’égalité » mardi 15 janvier, où débattront des expert·e·s et partenaires sociaux, en présence du Haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye.

« Femmes et retraite : état des lieux, enjeux et perspectives »

72 avenue Pierre Mendès-France, 75013
Métro et RER Gare d’Austerlitz

Le Laboratoire de l’Égalité rassemble 1300 femmes et hommes qui partagent une culture commune de l’égalité. Tous et toutes, quelle que soit leur sensibilité politique, sont déterminé.e.s à mobiliser des moyens pour obtenir une mise en oeuvre effective de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Les membres proviennent de milieux professionnels très différents : associations, entreprises, réseaux de femmes, fonction publique, syndicats, monde politique, recherche, médias, blogosphère… Contacts : Cécile Girard – Coordinatrice 01 57 27 52 39 cecile.girard@laboratoiredelegalite.org Olga Trostiansky – Présidente 06 77 02 71 26 www.laboratoiredelegalite.org/ @laboegalite

Retrouvez toutes les informations :

Programme 15 janvier 2019 – Rendez-vous de l’égalité.pdf

Réforme des retraites – Communiqué de presse du 10 janvier 2019 du Laboratoire de l’Egalité.pdf

Astrid DESAGNEAUX 5000actes Violences conjugales

« Retranscription de SMS menaçants, constatation de violences physiques, recouvrement de pensions alimentaires, constat de non-présentation d’enfants… Parce que peu de femmes osent faire constater les actes de violences subis, l’Association des femmes huissiers de justice de France a décidé d’offrir 5 000 prestations gratuites par an. Objectif : favoriser le recueil des preuves, qui pourront ensuite servir lors d’un procès en justice. »

« Cette initiative vise à rendre la justice plus accessible à des victimes souvent en situation de dépendance financière et affective. «Ces femmes n’osent pas venir, ont du mal à passer la porte d’un officier ministériel», explique la fondatrice de l’association, maître Astrid Desagneaux. « Selon l’Observatoire national des violences faites aux femmes, seules 19 % des femmes victimes de violences physiques ou sexuelles de la part de leur partenaire déposent plainte. »

« Pour que les victimes n’aient pas à se déplacer ou à téléphoner, une adresse mail a été lancée : afhj.fnsf@scp-desagneaux.com. Les demandes sont ensuite réparties entre les huissiers de l’association, en fonction du domicile des victimes. L’association a signé un partenariat avec la Fédération nationale Solidarité femmes, qui gère le numéro d’aide aux femmes, le 39 19. L’opération est aussi soutenue par le ministère de la Justice. »

Retrouvez la revue de presse

Le HCE appelle les parlementaires à consacrer l’égalité femmes-hommes dans la Constitution :Examen du projet de loi pour une démocratie plus représentative et responsable

COMMUNIQUE DE PRESSE du 26 JUIN 2018

Examen du projet de loi pour une démocratie plus représentative et responsable :
Le HCE appelle les parlementaires à consacrer l’égalité femmes-hommes dans la Constitution
Alors que la Commission des lois examine aujourd’hui les amendements relatifs au projet de loi pour une démocratie plus représentative et responsable, le Haut Conseil à l’Egalité souhaite attirer l’attention des parlementaires sur les améliorations qui peuvent être apportées à ce texte.

pour aller plus loi : http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/parite/actualites/article/examen-du-projet-de-loi-pour-une-democratie-plus-representative-et-responsable

Publication de la 2ème édition du guide Femmes Santé Climat

Hier à Paris, plusieurs membres de BPW (Marie BOUCAUD et Sarah MANTAH) participaient à la rencontre proposée par la CLEF (Coordination pour le Lobby Européen des femmes ) suite à la publication de la 2ieme édition du guide « Femmes Santé Climat » auquel nous avons contribué (voir articles de Marie BOUCAUD et Sarah MANTAH)

En invitée surprise, Michèle Sabban, fondatrice du « Fonds vert climat pour les femmes » au sein du R20, a rappelé l’importance des constats du rapport de Monique Barbut: http://www.desertif-actions.fr/rapport/ ).
Bonne nouvelle toutefois, le fonds vert est en phase III (levée de fonds) et les projets commenceront prochainement à être soutenus (agroforesterie, green villages et bio-masse).

L’équipe de BPW retrouvera les organisatrices de initiative de ce LIVRE BLANC, Isabelle BLIN et Louisa RENOUX, en marge de la CSW 2018 aux Nations Unies, dont la problématique sera cette année « Problèmes à régler et possibilités à exploiter pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural ».

Notons la diffusion de ce très court metrage de qualité, primé lors d’un concours sur la question de l’urgence du dérèglement climatique :  https://www.youtube.com/watch?v=4t1tACwQ6eI

Talents de Femmes Art et Artisanat à Hyères

Talents de Femmes® – Art et Artisanat – Femmes en Création, manifestation organisée par les adhérentes BPW France du Var et par les membres du club Soroptimist d’Hyères les Palmiers en partenariat avec la ville d’Hyères, accueillera du 4 au 12 mars 2017 au Forum du Casino d’Hyères les Palmiers, une exposition de tableaux et sculptures, des démonstrations du savoir faire de femmes expertes dans différents domaines de l’artisanat, des conférences et des concerts.

Cette manifestation a pour objet de mettre en valeur la création féminine dans toutes sa diversité et dans tous les domaines. Elle s’inscrit dans la continuité des précédentes manifestations Talents de Femmes® organisées par le club BPW Toulon.

Le vernissage de l’exposition aura lieu le 4 mars 2017 à 17 heures en présence de Monsieur Jean Pierre Giran, Député-Maire de la ville d’Hyères : nous vous y attendons nombreux(ses).