Droits des femmes
Retour sur l’index égalité & les pénalités

Valentine VIARD, Présidente de BPW France,
invitée de Arnaud Ardoin dans SMART JOB

Rentrée sous le signe de la loi RIXAIN. En effet, depuis le 1er septembre 2022, il y a obligation de communication publique pour les entreprises dont l’index égalité professionnelle F-H est encore en deçà des 85/100 tolérés.
– avec le détail des critères de l’index (loi Pénicaud de 2014) sur lesquels l’entreprise est encore en défaut. Car, ces critères traduisent le respect des droits des femmes en entreprise
– et la précision des actions concrètes qu’elles s’engagent à mettre en œuvre pour (enfin) se mettre en règle au regard des lois de 1972, 2006, 2014, 2018 et 2022

Toute entreprise en deçà de 85/100 s’expose à une pénalité financière de 1% de la masse salariale !

BPW France appelle le ministère d’Isabelle Rome au « zéro tolérance » pour l’application de la loi. En effet, BPW France invite au « zéro tolérance » que pratique l’Islande. Car l’Islande se pose en modèle, premier pays depuis 12 ans du classement Global Gender Gap du World Economic Forum. Là bas, les droits des femmes sont ainsi mieux respectés, par l’application systématique des lois en vigueur.
Et, dans ce classement, la France est encore au 15ème rang, en dépit d’un discours de priorité nationale sur l’éradication des discriminations de genre.

BPW France est partenaire des entreprises vertueuses qui ont l’ambition d’innover par le genre. Et BPW France accompagne les entreprises pour capter les bénéfices d’application des lois liées au genre. Car, agir pour le droit des femmes c’est aussi en parler, partager et appliquer les sanctions prévues.

Evenement BPW France
Juillet 2022 Marseille

Tous les Clubs de France se sont réunis

A l’occasion du conseil d’administration de la fédération des Clubs BPW France, nous nous sommes rassemblées sur une matinée exceptionnelle au Mucem à Marseille. Une organisation de main de maître par le Club BPW Marseille Métropole, et tout particulièrement Marianne Morabito secrétaire générale adjointe de BPW France. Un cadre chaleureux avec des membres très impliquées qui ont pu voter de nombreux sujets à l’ordre du jour.
Le Club qui nous a reçu a été mis à l’honneur et a exposé les différents travaux menés à Marseille Metropole. Des débats de fond sur l’ouverture aux hommes en tant qu’adhérent pour faire évoluer le statut d’ambassadeur actuel a permis de créer un groupe de travail spécifiquement dédié à ce sujet et sa mise par écrit pour une présentation courant 2023 à BPW Europe.

Au delà de ce moment important pour la vie de la fédération, nous avons pu nous retrouver après une longue période COVID19 qui limitait nos rencontres. Merci à toutes à les membres présentes qui ont ainsi pu travailler sur une thématique précise « le digital ».

Weekend Young France

Le conseil d’administration BPW France étant programmé à Marseille, l’occasion était trop belle de proposer un rassemblement Young sur place. Destination chaude, proche de la mer et facile d’accès en train les Young se sont donc rassemblées pendant et après le conseil d’administration pour des activités festives. La matinée du Dimanche a permis d’ouvrir des débats de fond sur la gestion de la parentalité et sa carrière.

Un rassemblement réussi grâce à tous les membres de nos Clubs de France.

BPW France largement représenté
en Islande au congrès européen

Le dernier Congrès BPW EUROPE s’est tenu du 27 au 29 mai 2022 à Reykjavik en Islande.

L’Islande est le pays classé N°1 depuis 12 années consécutives dans le rapport Global Gender Gap publié par le World Economic Forum.

L’Islande nous offre l’exemple d’une société au sein de laquelle les mentalités embrassent l’opportunité de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes avec deux retours d’expérience que nous partageons :

  • le « zéro tolérance » pour tout irrespect des lois en vigueur
  • l’éducation dès le plus jeune âge aux expressions des discriminations de genre, et la sensibilitation au pouvoir de chacun d’adopter un comportement fraternel et respectueux de l’autre

Participerez-vous au prochain Congrès Européen de BPW Europe, à Malte, en 2025 ?

Défi BPW accepté par Mme la Ministre
pour les droits des femmes
5 ans pour entrer dans le top #5

Un échange vif et productif pour le droit des femmes

Isabelle ROME, Ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, accepte le 2 juin 2022 le défi de BPW France. Et ce défi : 5 ans pour entrer dans le top #5 du classement « Global Gender Gap ». En effet, le World Economic Forum propose un clasement international et annuel des pays au regard de l’égalité Femmes-Hommes. Alors, que pouvons-nous apprendre de l’Islande, qui depuis 12 ans, y figure en pole position ?

Le gouvernement français a fait de l’égalité des droits Femmes-Hommes une priorité quinquennale pour la secondefois. Pourtant, la France n’a progressé que d’une seule place. Le défi est donc majeur !

La France est en 2022 classée au 15ème rang. En cela, elle est encore loin derrière de nombreux pays nordiques. En effet, la Finlande, laNorvège ou laSuède, ont orienté les mentalités vers un équilibre des droits entre les hommes et les femmes.

Mais, la France se classe aussi loin derrière des pays tels que le Rwanda ou le Nicaragua, qui ont su mettre en oeuvre concrètement la priorité annoncée vers légalité de genre. Alors, comment apprendre des meilleures pratiques de ces pays ?

Retour sur l’égalité Femmes-Hommes en France

Encore plus de 40% d’écart de salaire entre les Femmes et les Hommes en France aux postes les plus hauts. 23,5% d’écart en moyenne !

Et, les écarts de salaire se creusent d’environ 10% supplémentaires à chaque naissance;

De plus, pas moins de 80% des salariés à temps partiel sont des femmes. Est-ce un choix ou le résultat d’une injonction sociétale ? Et les femmes doivent-elles être les seules à privilégier l’éducation des enfants, lorsque leurs pères se consacrent à leur carrière professionnelle ?

Plus de 40% décart sur les montants des retraites. Les femmes sont souvent « invisibles » et ne peuvent alors prétendre à aucune retraite le moment venu. Et ce, même si elles travaillent quotidiennement aux côtés de leur conjoint.

L’annonce du hackathon BPW en 2023

Cette rencontre entre Valentine VIARD de BPW France et Madame la Ministre, Isabelle Rome, a été l’occasion d’annoncer l’organisation d’un hackathon au premier semestre 2023. Alors, BPW France invite à cet événement agile toutes les associations concernées, les entreprises, les femmes et les hommes, pour réfléchir ensemble. Comment transformer les mentalités dans notre société française ? Comment traduire concrètement les lois imposant imposant l’égalité des droits des femmes ?

A l’issue de cet événement, les 10 projets les plus innovants, pour promouvoir les droits des femmes, seront transmis au gouvernement pour être financés par les pénalités de l’index égalité.

Ensemble, créons dela valeur, en réinventant la place des hommes et des femmes dans notre société et dans nos organisations professionnelles.

Negotraining : un atelier inspirant BPW Lyon

Le 23 mai, une 20 aine d’adhérentes et de sympathisantes se sont réunies au Wild Code School à Lyon pour suivre l’atelier l’atelier negotraining.

Animé par Karen Teran et Sophie Py-Foures, membres du bureau de BPW Lyon, cet atelier est un basic BPW : comprendre les enjeux de l’égalité salariale, se préparer à sa prochaine négociation salariale !

Un succès et de beaux échanges !

Prochain atelier en novembre 2022 !